mardi, février 15, 2005

Second bulletin, le 27 mars 2003

27 mars 2003.

Dans le feuillet satellite aux 9 articles de 3 lignes, nous retrouvons la nouvelle que le premier ministre britannique va rencontrer Goerges Bush au sujet des troupes britanniques tuées par le «friendly fire». Comment on traduit ca? Le feu amical???

Et voici l'article trivial de la journée : l'ambiance du concert-retour de Celiiiiiine (oui, notre Céline) a été assombrie par «the guns of war in Iraq» ! Ça m’étonnerait qu'ils aient entendu les canons par-dessus les vocalises de Céline...

J'ai trouvé une caricature hilarante, dans un journal américain (je ne peux garantir la source puisque c’était un bout de journal que j'ai ramassé dans la salle des machines, pour absorber l'huile qui flotte à la surface de l'eau). Ça dit «GOD BLESS OUR PUBLIC OFFICIALS, SENTRIES AT THE GATES OF DEMOCRATY, WHO, IN THE FIGHT AGAINST TERRORISM, REMAIN EVER VIGILANT, EVER ON THE ATTACK AGAINST THE EVIL ONES...» Et il y a un dessin d'un gros américain obèse en train de piétiner rageusement... des «french fries»!!!

On se souvient que les Américains ont vidé dans la rue leur stock de vin français, changé leur menu de «french fries» pour «liberty fries» etc... dans leur rage contre les méchants Français qui ne veulent pas jouer à la guerre avec eux. Ils sont si ingrats, n'est-ce pas, après tout, les Américains les ont sauvés de la botte nazie, non?

Aaaallez, à demain pour le prochain bulletin!

1 commentaire:

laurentdebx a dit...

L'intéressant dans cette remontée de l'histoire, notamment celle de la guerre irakienne, c'est que l'on connaît déjà le vainqueur :
"and the winner is....." la connerie humaine.